Les archives des Bulles

Vive le flicage

vendredi 3 décembre 2004, par François Schreuer

Je viens de recevoir un mail de pub (dont le contenu est visible ici) d’une boîte qui fait de la gestion de mailing lists. Intrigué — parce que ça m’intéresse, les mailing lists — j’ai ouvert ledit mail au lieu de le balancer.

Bien m’en a pris. Son contenu est édifiant. Je crois que ça se passe de commentaires :

Pour un meilleur suivi de vos envois, PopList vous offre un tracking perfectionné :
- suivez en direct le nombre de messages envoyés
- le nombre de messages lus
- le nombre de désinscriptions
- les clics effectués
- les clics par date, par jour, par heure
- répartition des navigateurs
- connaître le système d’exploitation de vos correspondants

[...]

Toujours gratuitement, PopList vous permet de gérer et de consulter le profil de vos abonnés : civilité, nom, prénom, adresse, code postal, ville, pays, téléphone, portable, date de naissance, profession, niveau de revenus, enfants, centres d’interets.

Quelques mots rassurants servent de conclusion au condensé sympathique qui précède :

Sachez également que pour respecter au mieux la vie privée de vos abonnés, Poplist s’est déjà mis en conformité avec le nouvelle loi Len.

Alors, là, évidemment, y’a rien à craindre. Vive la LEN !

Grosso modo, on fournit à qui veux la boîte à outils du parfait petit spammeur (parce que, bon, avec les outils de mailing lists, c’est déjà le risque, à la base), avec systèmes d’évaluation de la pénétration et tout et tout.

Moralité : regardez à deux fois avant de laisser votre adresse mail quelque part. Certains gestionnaires de listes sont de véritables espions.