Les archives des Bulles

« Viva la Refomación »

dimanche 6 novembre 2005, par François Schreuer

Une trouvaille de Gad (je me demande comment il parvient à aller mettre son nez dans des endroits pareils, mais bon) qui, se ballandant sur le site du Mouvement Réformateur (MR) est tombé sur ça :

Pour les non-belges (ou ceux qui n’aiment pas la politique, ou encore les aveugles qui liraient ceci), le type qui dissimule ses traits pâteux sous ceux du Che s’appelle Didier Reynders et cumule les fonctions de Vice-Premier Ministre du gouvernement fédéral, de Ministre des Finances et de Président du principal parti de droite francophone (le MR) (ainsi que quelques autres, trop longues à lister ici).

Il s’agit d’une sorte de Nicolas Sarkozy à la belge (avec lequel il s’entend d’ailleurs fort bien et à qui il a eu l’occasion de remettre je ne sais quelle breloque honorifique lors d’une de leurs dernières rencontres) avec qui il partage des idées libérales particulièrement offensives (en particulier, M. Reynders est compulsivement préoccupé de réduire les impôts par principe et quoi qu’il arrive). Il est cependant sans doute un peu moins prétentieux et un peu plus intelligent que son homologue français, ce qui le rend sans doute au moins aussi dangereux.

Quant au slogan « Viva la Reformación », il ne s’agit semble-t-il que d’une tentative un peu pathétique (et franchement ratée) de déringardiser ce concept de parti « réformateur » (de quoi ?) qui sert d’enseigne au parti libéral depuis quelques années sans que personne, à ma connaissance, ait jamais vraiment compris ce que cela pouvait bien signifier.