Les archives des Bulles

J’ai testé pour vous : le {social bookmarking} avec del.icio.us

dimanche 1er janvier 2006, par François Schreuer

Oui, je sais, ça fait quasiment un an que tout le petit monde du web s’y est mis (mais le petit monde du web n’est pas le monde entier). Et j’ai mis beaucoup de temps à voir l’intérêt du truc. Finalement, je m’y suis mis, et je trouve ça bien, et même franchement bien, alors je vous en écrit deux mots pour que vous puissiez éventuellement en profiter vous aussi, mes chers lecteurs.

De quoi s’agit-il ? D’un site qui s’appelle del.icio.us/. Le concept est hyper-simple : plutôt que d’emmagasiner vos marque-pages (ou signets, ou encore bookmarks, en engliche dans le texte) sur le disque dur de votre ordinateur, il est possible de les stocker sur un serveur accessible depuis n’importe quel ordinateur connecté au net, ce qui a deux conséquences intéressantes. Tout d’abord, vous pouvez accéder à vos marque-pages depuis n’importe où, ce qui est assez pratique quand on accède au web depuis plus d’un ordinateur (maison, bureau, université, cyber-café, etc). Ensuite, il devient possible de partager vos marque-pages avec d’autres, ce qui n’est pas franchement une mauvaise idée [1]. Bref, on appelle ça du social bookmarking.

Un aspect intéressant du système qu’il faut encore souligner, c’est l’organisation non hiérarchique des données : les liens ne sont plus classés dans des répertoires, mais "taggués" — c’est-à-dire étiquettés — par un nombre non limité de "tags". Cette façon d’organiser des données n’est pas propre à del.icio.us et tend de plus en plus à s’imposer et à remplacer le modèle d’organisation hiérarchique des données [2] mais elle trouve ici une application bienvenu qui contraste avantageusement avec l’organisation en répertoires que proposent toujours exclusivement la plupart des navigateurs [3].

Je ne vais pas détailler ici les aspects techniques, d’autres l’ont déjà fait (voyez la page de Wikipédia). Notez que le site del.icio.us est pour le moment exclusivement anglophone, notez aussi qu’il existe quelques extensions de Firefox pour gérer directement ses marque-pages sur del.icio.us depuis la barre d’outils (dont celle-ci). Ah oui, voyez aussi cette idée sympa [4]. Et puis, il existe d’autres sites qui font la même chose ; je ne les ai pas testés, mais ça vaut sûrement la peine d’aller y faire un tour (surtout que del.icio.us s’est fait racheter par Yahoo le mois dernier).

Pour terminer, bien sûr, voici la page sur laquelle vous trouverez mes liens http://del.icio.us/owski.

Notes

[1Rien ne vous empêche bien sûr de laisser sur votre disque dur, dans les marque-pages de votre navigateur, les éventuels liens inavouables que vous souhaitez lister.

[2En ce qui me concerne, j’ai d’ailleurs quelques idées en chantier à ce propos.

[3À ma connaissance, il n’y a pour le moment qu’Epiphany pour proposer un autre système.

[4Malheureusement, cette page est fort peu accessible en cette saison :(.