Les archives des Bulles

Droit à l’air pur ?

mercredi 4 janvier 2006

J’avais déjà eu l’occasion de dire tout le mal que je pense du tabac et des pratiques sociales qu’il induit. Je trouve assez agréable de constater que la situation évolue, même si tout cela se fait fort lentement. Après les trains en 2004, la Belgique interdit, à partir d’aujourd’hui (enfin, hier), de fumer sur le lieu de travail (à l’exception notoire du secteur horeca dont les employés vont avoir à subir quelque temps encore une exposition tabagique soutenue). C’est une énorme évolution, qui va considérablement réduire le tabagisme passif et permettre à pas mal de fumeurs d’avoir la possibilité réelle d’arrêter de fumer.

Ce que je trouve bien dans cette évolution, c’est que les pouvoirs publics décident de faire primer la santé des personnes sur les intérêts financiers des uns et des autres. C’est en quelque sorte la reconnaissance du droit à l’air pur pour chacun. En ces temps de dégradation écologique permanente de notre environnement, ceci donne envie d’aller plus loin : quand on sait toutes les saloperies qu’envoie dans l’atmosphère la combustion des hydrocarbures et les nombreuses et graves maladies dont ces divers polluants sont responsables, la conclusion coule de source. A quand l’interdiction du moteur à explosion ? Techniquement, c’est parfaitemnt possible, il faut juste avoir envie de se bouger, avoir la volonté politique de faire passer la santé avant l’industrie.