Les archives des Bulles

Je hais les (alarmes de) bagnoles

jeudi 18 mai 2006

Je me laisse rarement envahir par des pulsions violentes, il me semble. Mais là, je suis à deux doigts (heureusement qu’il y a cet exéctoire de l’écriture) d’aller réduire une bagnole en poussière à coups de pavés. Ça fait un bon quart d’heure qu’une connerie d’alarme de bagnole, probablement mal réglée comme dans 90 % des cas, irrigue de sa stridulité insupportable (fenêtres fermées malgré la touffeur et musique allumée, je l’entends toujours) tout le quartier d’un espèce de rythme syncopé très caractéristique (on peut supposer que le propriétaire peut ainsi reconnaître son alarme parmi cent autres). On devrait faire voter une loi autorisant quiconque à pratiquer n’importe quel traitement adéquat de nature à faire stopper ce genre de bruit. Surtout en période de blocus.