Les archives des Bulles

« Père historique »

samedi 20 mai 2006

Les grandes vérités trouvent souvent des échos parlants dans de petits détails. Ainsi, mieux peut-être que les indigestes statistiques officielles, voici un moyen de se rendre compte de l’inflation qui ne cesse pas du nombre de véhicules qui occupent les routes de Belgique. Dans 20 mois, paraît-il, on aura épuisé toutes les combinaisons possibles pour créer des plaques d’immatriculation automobile. Ce constat est bien sûr alarmant aux yeux de notre ministre des transports : il se pose de sérieuses questions (son choix ne serait pas encore fait, aux dernières nouvelles) pour savoir s’il faut ajouter des lettres aux plaques d’immatriculation ou inverser l’ordre de la combinaison (les chiffres avant les lettres ou l’inverse). D’après la RTBF, le ministre Landuyt espère être, je cite, « le père historique de ce nouveau système d’immatriculation ». Quant à être le « père historique » d’une politique de transports susceptible de faire refluer le nombre de voitures en circulation, ce n’est pas qu’il y a renoncé ; non, il n’y a tout simplement pas pensé, semble-t-il. À chacun ses grandeurs.