Les archives des Bulles

Du respect des formes démocratiques dans le discours médiatique

samedi 28 octobre 2006, par François Schreuer

J’ai regardé le journal télévisé de la RTBF hier soir. Mauvaise idée : en général ça m’énerve ; service public ou pas, il me semble vraiment douteux que le discours télévisuel sur l’actualité puisse encore prétendre être considéré comme journalistique.

Ça n’y a pas coupé ce coup-ci. Parmi pas mal d’autres points qui mériteraient d’être mentionnés, je relève plus qu’une négligence, une véritable faute de déontologie : le sujet dont le parle présentait le projet des ministres Dupont et Onkelinx d’étendre la déchéance des droits civils et politiques aux « corrompus », soit aux personnes condamnées pour corruption, ou pour détournement par fonctionnaire public. Mais voilà, alors qu’il ne s’agit en l’état que d’un avant-projet de loi, la RTBF présentait la chose comme si la loi avait déjà été votée, faisant complètement l’impasse sur le fait que ce texte doit encore passer par le parlement. Le ministre Dupont, brave bonhomme, jouait le jeu, en parlant des conséquences de son projet au futur de l’indicatif.

Certes, de facto, nous vivons dans un régime de cabinet et plus du tout dans un régime d’assemblée, tant les parlementaires ont été domestiqués, et le parlement, dans l’immense majorité des cas, n’est grosso modo qu’une chambre d’entérinement des décisions prises par le kern et négociée entre les partis politiques, mais ce constat ne justifie aucunement que soient balayées les formes élémentaires d’un régime démocratique. Comment est-il encore possible d’enseigner la séparation des pouvoirs si tous les enfants sont persuadés que « ce sont les ministres qui décident », si on ne présente pas au public la différence fondamentale qui existe entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif ? Comment peut-on se sentir protégé par la loi si l’on pense que le régime pénal peut être modifié par un ministre de sa seule initiative ? Mystère.

Notons quand même que la dépêche publiée sur sur le site de la RTBF ne commet pas la même erreur et précise explicitement qu’il ne s’agit en l’état que d’un avant-projet de loi.

Messages