Les archives des Bulles

Les « mis sur écoute » contre-attaquent

mercredi 18 avril 2007

J’ai assisté hier à la conférence de presse que donnaient les trois militants altermondialistes (dont deux sont des amis) qui ont été mis sur écoute en 2001 par les services de police, avec autorisation d’un juge d’instruction et cela de façon totalement abusive, au moment où ils ont organisé une manifestation pacifique (de surcroît autorisée et n’ayant pas provoqué de débordements) contre le sommet des ministres des finances européens (Ecofin) qui s’est tenu à Liège dans le cadre de la présidence belge de l’UE. Se sont ensuivis pour eux deux procès (deux parce que le ministère public a fait appel de la première décision) qui se sont soldés par un acquittement et la mise en évidence d’une faute dans le chef de l’Etat.

Soutenus notamment par la Ligue des droits de l’homme, la FGTB liégeoise, le CLEA et le CAL Liège, les « mis sur écoute » ont décidé de contre-attaquer et lancent à présent une citation contre l’Etat belge. Ils appellent également à une révison des différentes législations d’exception qui se multiplient ces temps-ci en Belgique qui représentent un grave danger pour la liberté d’expression et d’association, entre autres. Pour ce faire, ils lancent notamment une pétition qu’ils invitent tout un chacun à signer.

On trouvera tous les détails sur le site
http://missurecoute.be/, notamment un dossier de presse très fourni, dans lequel sont notamment reproduites une série de pièces du dossier qui montrent à quel point tout cela serait profondément dérisoire si ces pratiques dans le chef de la justice ne portaient pas gravement atteinte à certaines de nos libertés fondamentales.

Voir aussi le reportage consacré à cette conférence de presse par la télévision locale liégeoise RTC. Si vous ne savez pas lire les vidéos au format flash, vous pouvez télécharger ce reportage au format AVI en cliquant sur le lien suivant :

AVI - 13.6 Mo