Les archives des Bulles

Nicolas Hulot

samedi 21 avril 2007

Je reçois d’assez nombreux messages ces temps-ci de connaissances qui m’invitent à signer tel texte ou à rejoindre telle initiative — et en particulier un certain « pacte écologique » — placés sous le patronage de Nicolas Hulot, figure médiatique bien connue du paysage audiovisuel français qui malgré sa présence de longue date sur la chaîne de télévision de l’hypercapitalisme hyper-destructeur de l’environnement — je veux évidemment parler de TF1 —, malgré le fait qu’il mène une vie d’hyper-riche et ne respecte absolument pas les consignes qu’il donne aux gens, est curieusement parvenu à gagner une image d’écologiste, voire à devenir une des « personnalités les plus appréciées des Français » (?).

Je dois bien avouer que je commence à trouver ça fortement irritant. J’ai donc pris l’habitude de renvoyer simplement un court message mentionnant mes doutes et deux liens vers deux textes qui me semblent utiles : l’un, de Sophie Divry, paru sur le site de l’Institut d’études économiques et sociales pour la décroissance soutenable et intitulé Nicolas Hulot, le pacte médiatique et l’autre de mon ami Guy Leboutte, paru dans La libre Belgique et intitulé Une écologie sans politique. Une boîte à outil qui demande certainement à être complétée mais constitue déjà un bon nécessaire de survie en ces temps troublés par la domination médiatique.