Les archives des Bulles

La {Daerden connection} garde la main

mardi 19 juin 2007

Alors que les inculpations tombent les unes après les autres à Charleroi (le président du CPAS Marc Parmentier aujourd’hui, le bourgmestre Léon Casaert hier, l’ancien échevin André Liesse vendredi), évoquant irréstiblement la séquence des inculpations dans le film Z, de Costa-Gavras ; alors que les supputations vont bon train sur le nom de celui ou celle qui sera amené à succéder à Elio Di Rupo à la tête du gouvernement wallon et qu’évidemment la clique-à-Daerden espère que son champion pourra occuper l’élysette grâce aux voix de préférence obtenues le 10 juin [1], une information a peut-être échappé à l’attention de certains d’entre vous. Elle concerne le marché de la révision des comptes des principales intercommunales liégeoises, marchés dont Le Soir annonçait hier
sous la plume de Laurence Wauters que la plupart viennent d’être versés dans l’escarcelle du cabinet DC&Co, celui-là même que nous vilipendions dans ces pages il y a quelques jours, qui appartient à la famille Daerden et a de ce fait longuement défrayé la chronique en raison de la confusion des genres qu’il y a à être à la fois homme politique et réviseur des comptes de structures publiques, juge et partie.

On est loin, très loin, des bonnes intentions affichées avant les élections. Même si tout cela n’est pas illégal (mais, répétons-le, l’éthique et le droit sont deux choses différentes), la mainmise de la mafia Daerden sur la chose publique en région liégeoise perdure, encore et encore. Willy Demeyer a beau, toujours selon Le Soir, s’inquiéter — à raison — et considérer — c’est bien le moins — que « ce monopole donne une mauvaise image de notre fédération », il est évident que le président de la fédération liégeoise du PS n’a pas les moyens ou la volonté de mettre un terme à ces pratiques.

Notes

[1Notez que si ces voix de préférence sont nombreuses, on pourra relativiser en remarquant que le ratio du nombre de voix obtenues par affiche placardée risque, dans le cas de M. Daerden, d’être particulièrement catastrophique.