Les archives des Bulles

Sur les noms de domaine internationalisés

vendredi 9 novembre 2007

Il est désormais possible de créer des noms de domaine [1] « internationalisés », c’est-à-dire composés d’autres signes que les chiffres, les lettres de l’alphabet et les caractères spéciaux « - » et « _ ». Il est donc dès à présent possible, sur certains registres [2] de créer des noms de domaines contenant des caractères accentués. Le registre belge (celui qui gère les domaines en .be s’y met aussi, apprend-on aujourd’hui.

Deux remarques :

1. Bien loin d’être motivé par un souci de multiculturalité, cette évolution est d’abord et surtout un moyen pour les registres (qui sont la plupart du temps des entreprises commerciales) d’augmenter leurs profits. Les entreprises, en effet, pour éviter le cybersquattage devront louer un plus grand nombre de domaines et donc augmenter le montant de la rente qu’elles versent aux registres. À ce sujet, lire, sur ce blog, le billet L’aberrant marché du nom de domaine daté du 7 avril 2006 ainsi que les très classiques Confessions d’un voleur de Laurent Chemla.

2. C’est une erreur assez grave, car cela porte une atteinte sérieuse à l’univocité du nommage sur le net. Les pratiques des producteurs d’information sur le net sont déjà pour le moins préoccupantes à cet égard (et la plupart des webmestres se désintéressent complètement des questions liées à la pérénnité et à l’unicité du nommage de leurs urls). L’introduction des caractères spéciaux aggrave encore la situation. Dans ces pages, lire à ce sujet le billet Archiver le web, il devient temps d’y penser (5 avril 2007).

Notes

[1Un nom de domaine est l’adresse « humaine » d’un service sur le web (site web, serveur mail,...). Par exemple, pour accéder à ce site, il suffit de taper bulles.agora.eu.org au lieu d’une suite de chiffres. Pour plus d’infos, voir la définition de Wikipédia.

[2Un registre est une base de données permettant d’établir les correspondances entre les noms de domaines et les adresses IP des machines auxquelles ils correspondent. Voir Wikipédia.