Les archives des Bulles

Lettre ouverte aux parlementaires belges

dimanche 2 décembre 2007

Je viens de co-signer une lettre ouverte aux parlementaires belges au sujet du Traité constitutionnel européen et de l’impuissance publique qu’il organise, notamment en matière climatique, dont bien peu de monde semble mesurer l’ampleur du défi qu’elle constitue.

Comme nous l’écrivons dans ce texte :

Il est en effet devenu urgent que les pays européens se dotent d’une réelle capacité d’action pour rencontrer ces objectifs mais aussi pour contrer les autres crises écologiques et sociales qui produisent de plus en plus de souffrances et de déséquilibres dans le monde.

Pour y arriver, la capacité d’action publique doit être renforcée et de nouvelles politiques doivent pouvoir être mises en œuvre démocratiquement. Le nouveau projet de Traité européen, appelé Traité de Lisbonne ou Traité simplifié, va à l’encontre de ceci. Le texte présenté à votre ratification enferme l’Europe, les Etats-membres et les citoyens dans une logique ultra-libérale socialement destructrice et écologiquement mortifère. Son changement de dénomination ne signifie aucunement un quelconque changement de fond par rapport au projet de traité constitutionnel rejeté par la France et les Pays-Bas en 2005. Présenté abusivement comme destiné seulement à améliorer le processus de prise de décision, il confirme intégralement toutes les options libérales exprimées précédemment. Il empêche de facto tout changement de paradigme économique et donc toute politique écologique solidaire sérieuse.

Appel à de nouvelles signatures est lancé en ligne.