Les archives des Bulles

L’euro à la gloire de l’euro

samedi 2 février 2008

Le délire onanistique des oligarques européens semble parfois n’avoir guère de limites. Ainsi apprend-on — anecdote parmi les anecdotes — qu’un « vote » (sic) est lancé afin de déterminer le motif qui ornera une pièce spéciale de deux euros fêtant le dixième anniversaire de notre monnaie commune (à nous les fiers européens de l’« eurozone », poil aux neurones).

Qu’on utilise la monnaie matérielle comme vecteur de l’idéologie de l’institution qui l’émet, il n’y a, ma foi, rien que de très banal à cela — il y a peu d’objets qui circulent autant de main en main chaque jour, ce qui n’a pas échappé au pragmatisme bien connu de nos « élites » auto-proclamées.

Mais que l’Europe n’y trouve rien d’autre à célébrer que... sa propre monnaie, voilà qui est confondant. Pouvait-on trouver démonstration plus éclatante de l’autophilie maladive qui atteint le système nerveux de notre cher empire post-moderne ?

Alors qu’un traité réformant les institutions sera très probablement adopté et approuvé de la façon la plus scandaleuse qui soit — par des parlements qui feront savoir par leur morgue, notamment en France, la haute estime en laquelle il tiennent le vote populaire — voilà que l’Union propose un « vote » par internet permettant aux braves « citoyens » (hu, hu) de choisir parmi 5 créations (médiocres) à la gloire du beau, du grand, du merveilleux Euro celle qui sera amenée à infiltrer tous nos portefeuilles...

Pouvait-on trouver singerie plus révélatrice autant que grotesque du crédit qu’a encore en Europe la démocratie ? Je me pose la question.