Les archives des Bulles

Combien coûte un baril de pétrole ?

dimanche 8 juin 2008

Le pétrole bondit de records en records, apprend-on : 139 dollars le baril, vendredi, nouveau record battu ! La barrière psychologique des 100 dollars, franchie au début de cette année, n’est déjà plus qu’un lointain souvenir. Et la litanie n’en finit pas.

Mais au fait, rien ne vous étonne dans ces chiffres qui s’amoncellent ? Moi si : on ne parle jamais qu’en dollars. L’explication est simple, me direz-vous : le pétrole est coté en dollars. Autrement dit, là où le pétrole se vend et s’achète — principalement au New York Mercantile Exchange (NYMEX) et à l’IntercontinentalExchange (ICE) de Londres —, la monnaie de référence est le dollar. De sorte que les traders, ces héros qui, tels Héracklès, manipulent chaque jour des kilotonnes de marchandises diverses plus ou moins titrisées, ont vachement besoin de savoir combien de dollars coûte un baril de pétrole brut [1].

N’empêche, je continue à me demander pourquoi la seule valeur qu’on nous rabache à longueur de temps pour illustrer la hausse du cours, c’est la cote en dollars. Est-ce que c’est vraiment ce chiffre qui est le plus utile à l’auditeur lambda d’une radio de la zone euro ? Parce que, bien souvent, en même temps que le pétrole, monte aussi l’euro (ce fut d’ailleurs le cas vendredi) — autrement dit, c’est surtout le dollar qui baisse — de sorte qu’il serait plus pertinent de faire de temps en temps une règle de trois et de donner également l’évolution du cours du pétrole... en euros. Probablement serait-ce tout de suite moins effrayant...

Pourquoi ? Les radios pensent-elles que la majorité de leurs auditeurs sont des traders ? J’ai comme un doute...

Illustration : nettoyage d’une pollution au pétrole suite à une fuite dans la raffinerie TOTAL de Donges (embouchure de la Loire) le 17 mars dernier).

Notes

[1Soit dit en passant, il en existe de nombreuses variétés dont les prix fluctuent eux-aussi.