Les archives des Bulles

« Éco-bonis », emblèmes d’une politique injuste

mercredi 11 juin 2008

Comme annoncé l’année dernière, la région wallonne vient donc de lancer le système des « éco-bonis » visant, je cite, à « récompenser les automobilistes qui utilisent des véhicules propres ». Dont coût, 22 millions d’euros par an !

Comme je l’avais déjà dit, outre que la rhétorique de la voiture « propre » est risible, cette mesure est profondément injuste, puisqu’elle consiste à transférer de l’argent du contribuable moyen vers les automobilistes — et donc discrimine les personnes qui n’utilisent pas de voiture, ce qui est un comble pour une mesure présentée comme « environnementale ».

C’est exactement la même logique que pour les abonnements de transports en commun gratuits pour les gens qui abandonnent leur voiture : seuls peuvent en bénéficier ceux qui avaient préalablement une voiture.

Alors que la région wallonne manque d’argent pour tant d’autres choses, alors que, notamment, les moyens manquent sérieusement pour soutenir le développement des alternatives à la voiture (vélo, transports en commun,...), cette mesure est particulièrement indigente. Electoralement, par contre, c’est sans doute bien joué : on imagine que l’automobiliste moyen sera certainement ravi de pouvoir non seulement rouler en bagnole tout en ayant le sentiment de protéger l’environnement mais de pouvoir en plus le faire avec une prime — et donc la caution — des pouvoirs publics...