Les archives des Bulles

Un pavé « dépolluant »

jeudi 7 août 2008

La technophilie apparait parfois comme une folie furieuse. Elle présente cependant l’avantage certain de proposer régulièrement des idées fort distrayantes par leur originalité futurologique. Ainsi apprend-on par une dépêche de l’Agence France-Presse que des pavés « purifiant l’air » ont été installés à Hengelo, aux Pays-Bas (province d’Overijssel), à titre d’expérience-pilote.

Ces pavés contiennent du dioxyde de titane, « qui transforme les particules d’oxydes d’azote (NOx) émis par les voitures en nitrates inoffensifs, à l’aide du soleil ». Malheureusement, la dépêche ne dit rien de l’impact environnemental desdits pavés, de celui de leur transport et de leur fabrication, pas plus que de leur durée de vie, de sorte que l’on est réduit aux conjectures les plus hasardeuses concernant la pertinence réelle de ce qui apparaît à première vue comme un gadget.

Quoi qu’il en soit, on espère que les futés ingénieurs et les très éclairés décideurs qui font la fortune de ce pavé révolutionnaire (hum) ne perdront pas de vue qu’en tout état de cause, il existe une façon relativement simple de réduire la pollution de l’air : juguler la circulation automobile. À rebours, on se dit aussi que si le lobby automobile devait trouver dans ce genre de dérivatifs une occasion supplémentaire de différer l’échéance du changement de société, ce pavé pourrait bien s’écouler en quantités... titanesques.

Chaque société a les pavés qu’elle mérite....