Les archives des Bulles

Raté

jeudi 22 novembre 2007, par François Schreuer

Je vous avais promis il y a peu un entretien avec Nico Cué. Et, comme prévu, je me suis rendu à Namur ce matin. Comme prévu, j’ai rencontré Nico Cué. Comme prévu (et même un peu plus), nous avons eu une longue discussion de près d’une heure et demie. Bref, tout s’est passé comme prévu, sauf un truc tout bête : la table d’allocation de mon minidisc a (semble-t-il) été bousillée, vraisemblablement au moment d’arrêter l’enregistrement (parce que, durant l’enregistrement, j’ai scrupuleusement vérifié que tout se passait bien, via l’écran de contrôle et via les écouteurs). Conclusion : les données sont perdues.

Voilà, c’est ainsi et ça me va assez loin, principalement parce que j’ai monopolisé pendant une heure et demie mon interlocuteur pour un entretien qui restera dans les limbes mais aussi parce que cet entretien était particulièrement intéressant. J’ai même l’impression qu’il aurait été l’une des choses les plus intéressantes postées sur ce blog depuis sa création.

J’ai donc passé mon après-midi à rager de cette lâche désertion de la technique.

Comme il me parait franchement illusoire de rendre compte d’une heure et demie de discussion avec les seules aides de ma mémoire et de quelques notes prises durant la discussion, je transforme allègrement, l’espace d’un billet, ce blog en magazine-à-gadgets (il paraît que les — pourtant nombreux — blogs qui parlent de ça reçoivent des joujoux électroniques en cadeaux et ce genre de choses ; brr, j’en frémis).

Parce que je dois vous dire que ce n’est pas la première fois que le minidisc me pourrit la vie (même si, à ce point-là, j’avais pas encore eu) et je vais donc me débarasser aussi vite que possible de cette abominable saloperie. Reste à trouver un système de meilleure qualité pour le remplacer, ce qui ne semble pas évident pour ce que j’en sais.

Voici toujours les caractéristiques de l’appareil dont j’aurais besoin. Si quelqu’un connait ça...
— Totalement numérique et permettant [1] de récupérer rapidement les enregistrements sur un ordinateur (via une prise USB par exemple), le tout sans le moindre DRM ou autre système de restriction d’accès aux données ;
— Fonctionnant sur batterie rechargeable (et non sur piles ou sur secteur) avec plusieurs heures d’autonomie (et plutôt 12 que 2) ;
— Doté d’une mémoire permettant d’enregistrer plusieurs heures de son en haute qualité (idéalement sur une mémoire instantanée, du type flash, pour éviter les erreurs d’écriture susmentionnées) ;
— Permettant de choisir le format de stockage des sons (au moins wav et mp3, idéalement ogg et flac) ;
— Permettant le branchement d’un micro en minijack ;
— Pratique, compact, transportable, utilisable en manif, sous la pluie et tutti quanti ;
— Le tout pas trop cher.

Techniquement, vu ce qu’on fait aujourd’hui en matière de micro-électronique, ça doit être assez simple à produire. Mais jusqu’à présent je n’ai rien trouvé qui s’en approche un tant soit peu : les différents balladeurs mp3 dotés d’une fonction d’enregistrement génèrent des fichiers trop compressés (genre mp3 128kbps), les disques durs portables font du bruit sur la bande son.

J’arrête là. Quelle pitié ! Alors que j’aurais pu vous proposer une passionnante discussion sur la gauche, l’avenir du syndicalisme, sa relation à des enjeux comme l’émergence du précariat ou la question écologique,... je suis tombé bien bas aujourd’hui.

Notes

[1Au contraire du minidisc qui demande — aberration — de repasser par l’analogique pour importer du son.

Messages

  • Rien de tel qu’un bon vieux Nagra.

    Il doit bien encore en trainer du côté de la RTBf, s’ils n’ont pas intégré des collections autant particulières que privées...

    • Il doit bien encore en trainer du côté de la RTBf, s’ils n’ont pas intégré des collections autant particulières que privées...

      Mm, je suis intéressé par tout bon plan. Ne pas hésiter à me faire signe.

    • J’ai été confronté au même problème et je n’ai rien trouvé pour remplacer mon MD vieillissant... Il semblerait bien que le produit de Sony et son format propriétaire ATRAC restent incontournables pour enregistrer des interviews avec une qualité minimale. Mais je pense que les derniers modèles permettent des transferts (avec nécessité d’une conversion ?) à la volée. Comme disait David, il existe également toute une panoplie de dictaphones numériques.

      Sauf erreur de ma part, les bidules affublés d’un micro brandis par les journalistes radio sont des Nagras (ou assimilés) numériques (cf. http://www.nagraaudio.com/pro/pages...) qui coûtent juste très très cher. Et je me demande si la RTBF n’a pas vendu une partie de son vieux matos il y a quelques années (les enregistreurs à bande sont très difficiles à utiliser m’a-t-on dit et, question maniabilité, on est très loin des fichiers qu’on drag and drope...).

      Par contre, jamais entendu dire que les ipod étaient équipés d’une entrée son...

      Il faudrait lancer un appel à l’aide sur le forum du site http://www.generationmp3.com, la référence francophone en la matière.

      C’est tout de même fou qu’il n’existe aucun appareil numérique abordable qui ne puisse enregistrer du son à une meilleure qualité que du mp3 ou wma 128kbps...

    • Alors... Après qq recherches :

      Le TrekStor Vibez enregistre en wav. Son prix : version 8 Go à 152€ et version 12 Go à 181€. L’appareil est très "ouvert" (compatible Mac et Linux, lit les ogg et flac) et semble de qualité. Défaut : microdrive et pas mémoire flash.

      L’iAudio X5 enregistre en mp3 jusqu’à 320 kbps et est tout aussi ouvert que le TrekStor. Défauts : également microdrive et modèle officiellement plus distribué dont on attend le successeur. Plus d’infos ici. On peut encore en trouver par exemple ici (version 20 Go à 200€) ou sur ebay.

      Il faudrait aussi regarder du côté d’Archos et iRiver.

      Voilà voilà... :)

    • il est tout à fait possible d’utiliser l’iPod comme dictaphone, une recherche Google te l’apprendra d’ailleurs ;-)

      voici d’ailleurs un article de quelqu’un qui a testé les capacités d’enregistrement de l’iPod

      http://digitalmedia.oreilly.com/pub/a/oreilly/digitalmedia/2007/05/18/ipod-mic-shootout.html?page=1

  • C’est sans doute un fameux budget, mais je vois souvent à la télé des journalistes qui utilisent une espèce de boite d’une certaine taille, surmonté d’un micro.

    J’imagine que ce genre d’engin a été conçu sur mesure pour ma profession et devrait répondre à tes critères.

    Je n’ai malheureusement pas de référence à vous proposer, mais si cela vous intéresse je peux me renseigner.

  • Moi j’utilise un FlashMic... http://www.hhb.co.uk/flashmic/

    C’est pas mal du tout et cela correspond à une bonne partie de tes critères.

  • Rien de tel qu’un Nagra ARES-PII+ : http://www.nagraaudio.com/pro/index.php

    Bon, ça a son coût :( Mais rien de tel.

  • Au contraire du minidisc qui demande — aberration — de repasser par l’analogique pour importer du son.

    Ah tiens, pourtant j’arrive à faire des transfert direct depuis mon ordi vers le MD ou l’inverse en passant par un cable USB. C’est vrai que c’est une chaine complète et non pas un enregistreur, mais quand même.
    De toute façon comme tu abandonnes le minidisc (merci au cartel propriétaire des brevets lié au CD d’avoir obligé Sony à torpiller cette technologie géniale et largement supérieure au CD), ça n’a pas grad intérêt.

    • Ah, c’est intéressant ça. Mon lecteur de md n’a pas de prise usb et on m’a expliqué que ceux qui en avaient une ne permettaient de récupérer le son que dans un format propriétaire DRMisé, non lisible sous Linux. Mais je n’en sais pas plus.

    • Je me suis sans doute avancé, j’ai fait le passage mp3 -> MD jamais eu l’utilité de faire l’inverse. J’ai supposé naïvement que c’était possible dans l’autre sens. Je regarderai ça demain (si je trouve un cable USB assez long, ma chaine n’étant pas à côté de l’ordi). C’est vrai que devant passer par un programme Sony super ergonomique, ça sent le format made in Sony (ce sont des pros pour ça, ce sont les seuls à faire des appareils photos avec carte mémoire propre et non pas SD).

      De toute façon, je crois que la production de platine minidisc est quasi à l’arrêt (super, au moins 60 CD à regraver en prévision du claquage de mon lecteur un jour ou l’autre). De ce fait abandonner ce format est préférable.

  • Y’a pas un geek qui pouvait tenter de récupérer les données ? ça doit être faisable je pense.

  • Une des règles de base de l’interview : ne jamais faire une confiance aveugle à la technique, toujours prendre en plus quelques notes sur un bon vieux carnet, au cas où.
    Et les bonnes vieilles cassettes semblent par ailleurs plus fiables que les lecteurs numériques.

     ;-) ) )

  • m-audio (le micro track) excellent ou edirol ...

    faut compter 500 euros

    moins si tu passes par un achat aux states (dollar-euros).

    a+

  • Rien à faire, je maintiens que la meilleure technique et de ne pas faire confiance à un outil, mais plutôt à deux. La probabilité d’une double défaillance étant beaucoup plus faible. Mettez une ceinture et des bretelles, c’est plus sûr.

  • Bizarre que personne n’en parle mais il me semble que le meilleur rapport qualité prix soit un Apple Ipod vidéo ou nano voir même un iPod Touch.

    mon préféré est le classic donc on va regarder avec celui là

    "— Totalement numérique et permettant |1| de récupérer rapidement les enregistrements sur un ordinateur (via une prise USB par exemple), le tout sans le moindre DRM ou autre système de restriction d’accès aux données ;"

    Tout est récupéré automatiquement dés que tu connectes le lecteur à Itunes, rien n’est perdu et tu ne dois te préoccuper de rien. Si tu veux l’utiliser comme lecteur également, tu ne dois pas non plus te faire chier à les classer dans des répertoires puisqu’il le fait automatiquement. Pas de DRM (même pour la musique achetée, ils tendent à disparaitre). Tout numérique car via USB2 ou mieux via FireWire (bien que je ne suis plus sur qu’il y ait encore moyen).

    "— Fonctionnant sur batterie rechargeable (et non sur piles ou sur secteur) avec plusieurs heures d’autonomie (et plutôt 12 que 2) ;"

    c’est le cas et la batterie se recharge automatiquement à chaque branchement. Entre 30 et 40 heures d’autonomie (j’ai pas vérifié) suivant que c’est l’ipod 80 ou 160 Go

    "— Doté d’une mémoire permettant d’enregistrer plusieurs heures de son en haute qualité (idéalement sur une mémoire instantanée, du type flash, pour éviter les erreurs d’écriture susmentionnées) ;"

    80 go dans le cas du classic qui est un lecteur à disque dur et 4 à 8 Go dans le cas des mémoires flash, ça peut aller jusqu’à 16 Go (uniquement le touch)

    "— Permettant de choisir le format de stockage des sons (au moins wav et mp3, idéalement ogg et flac) ;"

    wav et MP3 sont supportés tout comme l’AAC avec ou sans DRM, coté LossLess compressé, il y a le format Apple Lossless. Il y a aussi Audible et AIFF (je sais pas du tout ce que c’est.

    "— Permettant le branchement d’un micro en minijack ;"

    c’est OK également (j’ai toujours entendu qu’on pouvait le faire en tout cas

    "— Pratique, compact, transportable, utilisable en manif, sous la pluie et tutti quanti ;"

    léger et solide, il est possible de lui mettre une housse. De ce point de vue là, il a quand même un défaut, il est prisé des voleurs donc je préfère l’utiliser sans les écouteurs fournis par Apple pour ne pas indiquer que j’en utilise un.

    "— Le tout pas trop cher."

    Il était cher au départ mais je trouve que le rapport qualité prix s’est bien amélioré. Surtout quand tu vois l’Ipod Touch qui est quand même une révolution technologique via le tout au doigt et la possibilité de toucher plusieurs points en même temps sans compter l’ergonomie améliorée.

  • Je n’ai aucun conseil technique à te donner, vu que j’y connais rien.

    Mais ne serait-il vraiment pas possible de refaire l’interview par écrit (mail)
    histoire qu’on puisse quand même lire cet entretien qui s’avérait des plus passionnant !

  • Hello Franz, je me pose la même question depuis qu’on m’a piqué mon MD. En attendant, j’enregistre mes interviews soit :

    *avec un baladeur MP3 Creative Zen Nano Plus 1 Gb (micro intégré, qualité médiocre, c’est juste pour avoir une trace et retranscrire par la suite ; cela dit c’est tout à fait podcastable si l’enregistrement se fait dans un pièce non ou peu bruyante) ;

    *avec Audacity sur un PC portable en branchant un micro sur la carte son.

    Mais je cherche une solution intermédiaire tant sur le plan de l’encombrement que de la qualité (à quoi sert d’enregistrer en qualité CD à 44100 Hz, 16 bits, stéréo, un son qui sera de toutes façons compressé en ogg ou mp3 par la suite ?).

    Et bien je ne trouve pas mon bonheur.

    Il y a bien l’Olympus WS 310M à 150 euros, mais il enregistre au format propriétaire WMA ce qui - et c’est purement idéologique - m’embête fortement.

    Sinon il y a aussi ce dictaphone numérique sans marque, avec entrée micro, qui a l’avantage d’enregistrer également les appels téléphoniques directement sur la ligne.

    Si quelqu’un sur ce forum a d’autres suggestions dans la même gamme de prix, elles sont vraiment les bienvenues...

  • Et une recherche sur Mini Disk Data Allocation Table Recovery n’a rien donné ?

    (NB : cette petite plongée dans une autre section de votre bibliothèque d’images est assez ... euh .. amusante)

  • Si tu aimes le contact avec des vrais vendeurs vas voir chez Valkenborgh a St Walburge, ils ont ce genre de matériel(enregistreur flash ou HD mp3 + micros).
    Le problème du minidisc est qu’on ne sait le lire que sur un lecteur spécial. A tout hasard les spécialistes à Liège étaient Datarescue. Mais je crois qu’il n’ont jamais fait dans le minidisc.

  • Bonjour,

    j’ai pour principe de ne jamais intervenir dans un forum quelconque mais comme j’apprécie plutôt votre travail de réflexion et comme j’ai fait très récemment des recherches en la matière pour mon association, bien que non professionnel, je me permets de vous répondre.

    L’achat d’un Nagra, bien qu’instrument mythique des reporters, ne correspond pas à votre usage pour ce que j’en ai compris. Dans les entrées de gamme en enregistreur numérique, il existe le Zoom H2 très populaire notamment chez les musiciens. Pour 200 Euros à peu près, et pour des interviews, il conviendra. Il y en a d’autres bien sûr – le Fostex FR2LE a bonne presse – mais les prix augmentent naturellement.

    Il faut acheter des accus séparément pour la plupart des enregistreurs. Ce qui fait la différence est la qualité des préamplis (obtenir un son correct sans trop de souffle) et la conversion analogique – numérique. (les micros sont des membranes et donc tout signal doit être converti sur carte, MD, DAT, etc.) Pour l’ajout éventuel d’un micro, Préférer les entrées XLR au mini-jack, fragile. C’est ainsi la différence entre le Zoom H4 et le Zoom H2 qui de toute façon sont munis de deux micros en XY. (stéréo croisée)

    Je vous laisse un lien ci-dessous reprenant une liste significative de ces petits appareils :
    http://www.maison-des-mineraux.org/territoires-sonores/index.php/Les_enregistreurs

    Pour un achat éventuel, Orbit à Bruxelles (www.orbit.be – Rue Marché aux charbons, 99) a des prix compétitifs même si les vendeurs n’ont pas la réputation d’être des monstres de sympathie. Sur le net, par correspondance, les références sont Thomann (http://www.thomann.de) et Musicstore. (http://www.musicstore.de) En France, il y a notamment à Lille Terre de son (www.terredeson.com/) et Home Studio. (www.homestudio.fr/) Ce sont deux magasins qui font également de la VPC.

    Cordialement,

    Emmanuel Massart
    - Des Images