Les archives des Bulles

Le boycott des jeux olympiques de Pékin, une asymétrie tristement révélatrice

lundi 7 avril 2008, par François Schreuer

Alors que se multiplient les appels au boycott des prochains jeux olympiques d’été, prévus pour cet été en Chine, permettez-moi de poser bièvement les trois questions suivantes et d’en tirer trois conclusions.

1. Pourquoi boycotter le pouvoir chinois et pas, par exemple, le pouvoir russe ou étatsunien ? Si la répression dont fait l’objet en Chine la liberté d’expression — et d’autres libertés fondamentales avec elle — m’indigne sans équivoque, je ne suis pas certain que les outrages aux droits de l’homme dont est responsable le pouvoir chinois soient tellement plus considérables que ceux que commettent d’autres puissances. Au risque d’encourir le terrible risque de passer pour anti-américain (brr, j’en frémis), puis-je par exemple rappeler que c’est aux Etats-Unis qu’on légalise aujourd’hui même la torture [1] ? Il n’est pas non plus inutile de souligner que la Chine n’a pas engagé la moindre guerre, a fortiori illégale, depuis que le régime en place est installé, ce qui n’est pas le cas, loin s’en faut, très loin s’en faut, très très loin s’en faut, d’autres puissances dont pas grand monde, pourtant, ne semble réclamer qu’on boycotte les évènements mondiaux qui se tiennent sur leur sol. Etc.

2. Pourquoi les jeux olympiques sont-ils tellement importants ? Ce n’est qu’un symbole, après tout... Si l’on est vraiment déterminé, pourquoi, tant qu’à faire, ne pas plutôt boycotter les importations chinoises ? À tout prendre, il n’est même pas exclus que la chose serait plus efficace pour faire pression sur le régime post-post-maoïste en place. Certes, c’est peu évident dès lors que certains bien de grande consommation ne sont désormais plus produits qu’en Chine. Ce que je veux dire, c’est que le surinvestissement symbolique que manifestent toutes sortes de personnes à l’égard des JO est passablement étonnant quand ces mêmes personnes se font sans doute d’elles-mêmes une image largement composée de « sens critique » et de « valeurs citoyennes ». C’est se contenter de creuser bien peu...

Car les jeux olympiques ne sont somme toute qu’un méga-événement commercial et médiatique. La morale qu’ils sont censés véhiculés semble — si tant est qu’elle ait jamais réellement prévalu — enfouie sous les kilotonnes des flonflons du grand spectacle planétaire, sans oublier le béton et les dollars qui ne sont jamais loin. Curieusement, dans ces circonstances, ce sont les seuls pour qui ces jeux représentent probablement quelque chose d’important — je veux parler des athlètes qui s’entraînent pendant des années pour y participer — à qui l’ont demande de sacrifier le rêve d’une vie (hum, détecteur à clichés activé) pour satisfaire aux envies d’une sanction diplomatique qui pourrait, de toute évidence, prendre d’autres formes. Sauf que ce n’est pas si simple, dès lors que la Chine est surtout une puissance commerciale avec qui il ne fait bon se brouiller. Dès lors, on danse d’un pied à l’autre.

Notez à cet égard combien sont comiques les virevoltantes autant qu’indécises tergiversations de gouvernements occidentaux littéralement écartelés entre leur envie d’envoyer une bonne talmouse à ces odieux Chinois et leur dépendance commerciale à l’égard des mêmes. Le gouvernement de M. Sarkozy mérite sans aucune doute sur ce plan une mention particulière tant la fine équipe constituée de la secrétaire d’état aux droits de l’homme Rama Yade, du ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner et du président en personne — probablement tous trois profondément pénétrés de la juste grandeur de leur action internationale — nous offre un spectacle burlesque (voir ici pour le dernier épisode) fort divertissant — le tout évidemment étant de ne pas se laisser prendre à leur jeu.

3. Pourquoi le Tibet a-t-il droit à l’indépendance et pas la Palestine ? Je pose la question à ceux qui prennent fait et cause pour un pays — indéniablement servi, il est vrai, par un meilleur ambassadeur que ne le sont le couple Fatah/Hamas et ses différents porte-parole. La question est bien entendu celle des critères présidant à la reconnaissance de tout nouvel état indépendant (ce dont il était question récemment dans ces pages au sujet du Kosovo). La moindre des choses en la matière est d’exiger que les mêmes critères s’appliquent à tous. C’est manifestement loin d’être le cas quand prévaut grosso modo la loi des amitiés voulant qu’on trouvera bien souvent odieuses — ou au moins « irréalistes » — les ambitions séparatistes ou autonomistes basques, palestiniennes ou même, pour peu qu’on soit francophone, flamandes tandis que les mêmes venant du Kosovo ou, dans ce cas-ci, du Tibet seront trop facilement considérées comme allant absolument de soi. Bien entendu, chacune de ces régions connaît une situation particulière méritant d’être étudiée en détail et je ne voudrais pas ici faire de généralité autrement que pour dire qu’un minimum d’impartialité se doit de fonder le jugement si l’on a le désir de le proposer comme loi mondiale — car c’est bien de cela qu’il s’agit.

Conclusion : de l’épisode actuel d’effervescence médiatique, il faut retenir trois choses.

— D’abord, sur le plan des effets concrets immédiats à attendre, tout ceci n’est qu’un léger souffle. Personne ne boycottera sérieusement la Chine et si on le fait — en n’assistant pas, mettons, Ô folie, à quelque cérémonie —, on se répandra par ailleurs en excuses et en explications confuses dans les salons feutrés de la diplomatie. Et l’interventionnisme « humanitaire » de Bernard Kouchner pourra continuer à s’appliquer en Afrique, dont la puissance économique plus congrue fait un terrain de jeu acceptable.

— Ensuite, il faut noter la dissymétrie particulièrement injuste dans le traitement que nous réservons aux pays étrangers en fonction de leur affiliation à « notre » camp [2]. Cette dissymétrie fonde à mon avis une bonne part du ressentiment que d’aucuns ont pu, avec tant d’acuité qu’ils en sont devenus célèbres, analyser comme un « choc des civilisations ». Que seulement le tiers des beaux principes affichés aujourd’hui soient appliqués de façon homogène dans la politique internationale européenne et les pays de l’Union sortiraient de l’OTAN, retireraient au passage les armes nucléaires illégalement stockées sur leur territoire par celui-ci, exigeraient le déménagement du siège des Nations Unies dans un pays non impérialiste, exigeraient des sanctions internationales lourdes à l’égard des fauteurs de guerres agressives et illégales, demanderaient une réduction des budgets militaires états-uniens et ainsi de suite.

On me rétorquera que ce n’est pas possible, qu’il s’agit de politique fiction, que les choses ne vont comme ça et que ce serait un cataclysme économique mondial que d’appliquer cette politique. Soit, mais alors prenons acte de notre faiblesse et tirons-en une politique étrangère modeste et intelligente, éthique mais consciente de ses limites. Et commençons pas appliquer cette maxime en relativisant le caractère référentiel de notre propre situation pour juger toute autre, ainsi que nous le faisons de façon quasi systématique.

— Enfin et surtout, cette affaire, au-delà de son caractère fortement venteux, constitue une manifestation d’un profond malaise occidental vis-à-vis de la Chine. Il y a sans doute d’une part un remugle malsain, une réminiscence essentiellement raciste du « péril jaune » ou de quelque chose d’approchant. De cela, il faut pouvoir prendre conscience et s’en débarrasser. Il y a ensuite — et c’est sans doute l’essentiel — une véritable question politique concernant la nature des relations que l’Europe doit entretenir avec la Chine. C’est le problème de la mondialisation du capital, dont l’ineffable injustice ne peut être tolérée par personne. Je veux dire que la terrible casse sociale en cours n’est que secondairement le fait de l’irruption de la Chine dans le jeu économique mondial. Elle est au contraire principalement le fait d’une prise de pouvoir — souvent d’ailleurs par la voie électorale dont le caractère démocratique s’estompe alors en proportion — oligarchique et ploutocratique sans précédent sur la politique mondiale — prise de pouvoir dont procèdent les baisses d’impôts généralisées sur les plus riches, la sanctification de la liberté de circulation des capitaux ou la protection implicite des paradis fiscaux, pour ne prendre que quelque exemples.

Cette situation appelle une réponse politique : la promotion des libertés fondamentales, en ce compris les droits sociaux, à l’échelle de la planète, l’exigence d’une répartition de la richesse, l’exigence de mesures enfin sérieuses — s’il en est encore temps — pour protéger l’environnement, c’est-à-dire des mesures égalitaires relativement radicales permettant d’enfin garantir l’accès de tous les humains aux droits élémentaires — alimentation, logement, éducation, santé, libertés politiques, etc — tout en privant les hyperriches de leur train de vie spoliateur et écologiquement suicidaire. Je ne suis pas sûr que c’est en boycottant les jeux olympiques de Pékin qu’on avancera, sur ces questions, dans la bonne direction. Ne serait-ce que parce que cela reviendrait à faire allégeance aux Etats-Unis qui sont les principaux promoteurs des injustices dénoncées ici.

Le capitalisme est tissé de contradictions dont il ne diffère le dénouement — comme dans le cas présent — qu’au moyen d’une propagande redoublée. Il est profondément regrettable que les prétendus « progressistes » — les Reporters sans frontières (photo) et autres preux chevaliers de l’humanisme à oeillères — ne soient pas capables de voir à quel point ils sont les instruments de cette manoeuvre et n’adoptent pas en conséquence une position plus équilibrée à l’égard des différents pouvoirs en place.

update À lire aussi : Quelques précisions sur la Chine (26 avril)

Notes

[1Même si des cas de torture sont rapportés en Chine également.

[2J’hésite ici, comme dans d’autres cas, sur l’utilisation de la première personne qui me semble cependant indiquée dans la mesure où je participer dans une certaine mesure au régime politique désigné par cette formule.

Messages

  • De la masse d’articles, je retiens principalement ceux-ci :

    - L’idéal olympique est entre de mauvaises mains, par Graham Watson.

    En confiant à la Chine l’organisation des Jeux olympiques de 2008 (8-24 août), l’espoir était grand, renforcé par les promesses des officiels du Parti communiste, que cet événement conduirait le pays vers plus d’ouverture, de liberté et de respect des droits de l’homme. Du reste, il s’agissait quasiment d’une obligation morale, puisque la Charte olympique indique explicitement que les villes hôtes, en l’occurrence Pékin, doivent être des exemples vivants des “principes éthiques fondamentaux” des Jeux. Force est de constater que, six mois avant le début des Jeux, ces principes sont bafoués. Les prisons s’ouvrent devant les dissidents, la liberté se ferme pour les médias.

    Source : Le Monde

    - Les ONG s’alarment des conséquences des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi.

    Pendant que le monde entier s’interroge sur le bien-fondé d’un boycott des Jeux olympiques d’été de Pékin, en août 2008, certaines organisations non gouvernementales (ONG) sont déjà focalisées sur... l’année 2014 et les JO d’hiver de Sotchi. La ville russe, station balnéaire de la mer Noire, a été choisie en juillet 2007 par les membres du Comité international olympique (CIO), qui l’ont préférée à Salzbourg l’autrichienne et Pyeong Chang la sud-coréenne. D’ores et déjà, les protestations d’ONG russes et internationales abondent, dénonçant les conséquences politiques et écologiques du projet.

    Source : Le Monde

    - Chine : de la prison et des jeux.

    Les décisions de régimes totalitaires ne sont jamais dues au hasard – c’est à cela qu’on les reconnaît – et sont conçues comme des messages minutieusement ciselés. La condamnation par la justice chinoise de Hu Jia, modeste défenseur des droits humains dans son pays, constitue le signal le plus fort que le régime chinois pouvait envoyer à ses critiques étrangers : une fin de non-recevoir tranchante, si possible définitive, à tout souhait de voir la Chine tenir ses promesses formelles d’amélioration des droits de l’homme.

    Source : Le Soir. Jurek Kuczkiewicz.

    - JO de Pékin : quel héritage pour les droits humains ?

    En 2001, Liu Jingmin, vice-président du Comité de candidature de Pékin aux Jeux olympiques (JO), a déclaré que si l’organisation des JO était confiée à la capitale chinoise cela « contribuerait au renforcement des droits humains ». Sept années se sont depuis écoulées et le bilan de la Chine en matière de droits humains ne s’est guère amélioré, selon le nouveau rapport d’Amnesty International.

    Source : Amnesty International.

    - L’hypocrisie des puissants qui laissent faire. Michel t’KINT de ROODENBEKE.

    En Chine, en Russie ou en Israël, les responsables politiques occidentaux savent, mais ne disent pas la vérité en face par crainte de représailles économiques. Qu’en est-il des “valeurs” ?

    Source : La Libre Belgique

    - Tibet, le moment de vérité.

    Les réactions des démocraties occidentales à la répression au Tibet ont clairement démontré les limites de leur politique étrangère lorsque celle-ci doit affronter non plus un petit Etat voyou comme la Birmanie, mais une grande puissance, dont l’économie détermine en partie la stabilité financière du monde. L’Union européenne s’est bornée à demander à la Chine de « faire preuve de retenue » et le président Bush a choisi de se taire, laissant à Condoleezza Rice le soin de froncer les sourcils.
    Jean-Paul Marthoz Journaliste et essayiste

    Source : Le Soir.

    - Carton jaune pour Pékin ! Jean d’Ormesson de l’Académie française.

    La Chine est une grande nation. Avec les États-Unis, elle est l’autre superpuissance à régner sur la planète. Son industrie est impressionnante. Sa croissance donne le tournis. Si nombreux, si inventifs, formidablement doués pour le commerce, les Chinois sont un peuple d’élite. La Chine inspire trois sentiments au monde autour d’elle : le respect, la peur, l’espérance. Cette situation exceptionnelle, qui lui assure une des premières places dans le concert des nations, ne lui donne pas tous les droits.

    Source : Le Figaro.

    - Le Tibet aujourd’hui : bilan de 50 ans d’occupation chinoise.

    Pour quelles raisons la Chine semble-t-elle tant attachée au Tibet, ce pays, somme toute, relativement pauvre et enclavé ? Entretien n°5. Tenzin Kunchap et Michel Fainberg.

    Source : Layrinthe.

  • Mm j’apporterais quand même une nuance importante à ton propos concernant le Tibet : ni le Dalai-lama, ni aucun officiel du gouvernement tibétain en exil ne revendique l’indépendance du Tibet... Ce qui est officiellement revendiqué, c’est une autonomie véritable de la région, le respect de leur culture et de leur spiritualité, et la fin des exactions et violations des droits humains. La situation me semble donc assez différente de celle du Kosovo.

  • La Chine populaire est un régime communiste qui pratique le trafic d’organes prélevés sur le corps des condamnés à mort. Ce régime utilise le système concentrationnaire ( le LOA GAÏ ) à des fins économiques en l’affectant à la production de biens de consommation à bon marché pour les marchés occidentaux.

    Tout cela était connu et su du comité olypique internationnal avant la désignation de Pékin pour l’organisation des jeux olympiques d’été de 2008. Les instances olympiques sont sensibles aux marques d’attention des candidats. Il y a déjà eu par le passé des rumeurs de scandales pour corruption. Le sport et les athlètes sont secondaires. Le CIO est une entreprise.

    Lire la suite

  • la réaction contre la chine viens du fait qu’elle asservisse un "pays", qu’elle le phagocyte contre sa volonté, et qu’en plus ces bourreaux agissent contre des personnes refusant de faire acte de violence pour se défendre. Le tout donne un symbole qui, s’il est reconnu par une majorité, pourra faire bouger les choses.

    Le régime chinois aujourd’hui est une formidable hypocrisie qui, sous couvert de faux communisme, abuse et s’enrichie sur le dos de son peuple sans que celui ci puisse en tirer un gain quelconque. Ils n’y gagnent que l’ignorance. L’ignorance conduit a la peur, a la haine, et a la dépendance... C’est comme ça que la perversion du régime chinois arrive a se créer un peuple malléable qui croit qu’il est le centre du monde, qui a une information distillée et qui creve du sida, par ignorance toujours.

    L’olympisme est un symbole fort, et c’est la puissance de ce symbole qui peut aider a faire entendre nos voix. Tu peux toujours organiser ta petite manif avec tes potes contre Guantanamo ; sans soutient d’un nom, d’un symbole, d’une organisation, tu n’arrivera pas a grand-chose tout seul. L’important ici est de discréditer le pays publiquement, pour que la « communauté internationale » prenne des mesures, que nos gouvernements aient le courage de reagir, car comme tu le dis si bien, ce n’est pas 10 000 français qui boycottent les nouilles chinoises qu vont changer quelque chose.

    Alors réfléchis un peu plus avant d’écrire tes états d’âme qui ne sont absolument pas constructifs, après l’avoir activé utilise ton détecteur à clichés pour qu’il t’évite de sortir des énormités démago qui vont en plus dans le mauvais sens.

    Nous sommes du même bord (E-U, Palestine, Tibet, etc), nous soutenons la même cause, mais la réflexion ne passe pas par les mêmes chemins. Se faire l’avocat du diable est dangereux.

    • Moui enfin il est normal d’être perplexe face à ce mouvement quand on sait comment les pays occidentaux ont peur de la Chine.

      Alors bien évidemment c’est pas cette perplexité qui empêche d’agir, bien du contraire. Elle permet juste de savoir avec qui on partage nos actions, de connaitre nos alliés objectifs

      (par ailleurs il est pas inutile de rappeler la polémique sur les liens reporters sans frontières/CIA..)

    • Je n’ai pas de sympathie particulière pour les autorités chinoises mais il ne faut quand même pas dire n’importe quoi

      la réaction contre la chine viens du fait qu’elle asservisse un "pays", qu’elle le phagocyte contre sa volonté, et qu’en plus ces bourreaux agissent contre des personnes refusant de faire acte de violence pour se défendre.

      Arrêt sur image (lien mais malheureusement c’est payant) vient au contraire de montrer que tout a débuté par des actes de violences de moines tibétains à l’égard de civils chinois.

      J’ai signé un petit texte sur le sujet : http://pierre.eyben.be/271

      Lire aussi l’article de Jean-Luc Mélenchon : http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585

      Pierre

    • Si Jean-Luc Melenchon n’existait pas, il faudrait l’inventer. Il manquait effectivement, dans le paysage politique français, un défenseur de la vision chinoise sur le Tibet, vu que les communistes français ont, depuis longtemps, renoncé à jouer ce rôle vis-à-vis de leurs ex-camarades chinois. Les journalistes chinois à Paris ne s’y sont pas trompés, qui cherchaient mercredi matin à l’interviewer de toute urgence...

      Le sénateur socialiste a lancé sur son blog, puis sur Europe1 mercredi, une diatribe contre les manifestations anti-JO, contre Robert Ménard, le patron de Reporters sans frontières, et contre le dalaï lama, dont il attribue le capital de sympathie en France à une trop grande lecture de "Tintin au Tibet"... Et de se lancer dans une envolée hasardeuse sur l’histoire du Tibet et de la Chine, qui reprend fidèlement l’historiographie officielle de Pékin, contestable et discutable. Avec une conclusion stupéfiante, mercredi matin sur Europe1 :

      "Parler d’invasion en 1959 pour qualifier un événement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant."

      La suite sur Rue89

    • J’ai l’impression que le camarade Méluche va bientôt rejoindre Dieudonné et les autres au purgatoire médiatique frenchy...

    • Noooon, il n’y a jamais eu d’invasion chinoise du Tibet ! Le Tibet s’est offert tout seul à la chine ! Mais bien sur ; Qu’est ce qu’il faut pas lire !

      La première chose que j’aimerai préciser, c’est que dans ma réponse, je n’ai pas parlé du Dalaï-lama, mais des tibétains. Vous savez, ce peuple dont la chine a envahi le pays avec son armée en essayant de "négocier" cette invasion avec le représentant spirituel et politique des Tibétains. Je pense que malgré le fait que tu l’ai inclus dans ta citation, nous sommes tous d’accord pour dire que le Tibet n’as pas souhaité ce rapprochement, et que par conséquent, il s’est fait par la force.
      De plus, je parlais de la situation du Tibet globale, et non des echaufourés de ces dernières semaines, ou l’on a effectivement vu des tibétains jeter des pierres, des poubelles, sur des vitrines, saccager une partie de la ville... de leur ville. Ca ne vous fait pas penser a un geste de désespoir ça ? J’ai aussi vu les images ou les moines arrêtés signaient des déclarations la main d’un gardien armé sur le cou... (comment douter de leur authenticité ??? ces déclarations doivent être des plus honnêtes étant donné que le gouvernement chinois les a repris pour encore une fois changer la réalité des événements !).

      L’asymétrie, comme l’as justement fait remarquer arrête sur image, est de l’ordre de "David contre Goliath". Lorsque je parlais de la résistance tibétaine, je faisais remarquer que quelques moines contre une armée, ça relève plus de "la dernière marche des Ents" plutôt que d’une contre attaque, aux vues de moyens mis en oeuvre. Accessoirement, je leurs souhaite de s’en sortir aussi bien que les Ents, mais c’est pas gagné.

      L’article de Jean Luc Melanchon quant à lui est une honte, merci de l’avoir mis en lien. La défense qu’avance monsieur Melanchon est des plus douteuses : "il flotte un relent nauséabond de racisme sur cette marmite !"... Il a du se dire que pour discréditer les gens qui ne sont pas d’accord avec lui, et donc défendre Goliath, il va dire qu’ils sont racistes, ça marche toujours. ffff. Lisez l’article de Rue 89 sur Melanchon, il est bien moins véhément que ce que je pourrais écrire après avoir lu de telles inepties.

      Alors oui, les tibétains on été plutôt calme pour un peuple opprimé jusqu’a maintenant, mais eux aussi qu’il était temps de montrer les dents pour servir leur cause, pour se faire entendre et montrer qu’ils ont toujours le sentiment d’être "occupés". Je maintiens donc : "la réaction contre la chine viens du fait qu’elle asservisse un pays, qu’elle le phagocyte contre sa volonté", que tu a mis en citation, et je rajoute qu’ils ont depuis peu pris le parti de réagir il y a deux semaines parce que tous les medias ont les yeux tournés vers leur partie du globe.

      La vérité, c’est que même s’ils se rebellent, qu’il jouissent du coté sympathique des aventures de tintin, ce sont les Tibétains les opprimés.

      Pierre, tu tiens un discours démago, et tu cite un article plus que douteux provenant d’un politicien qui, à mon avis, a lui aussi envie de tirer son épingle du jeu en glanant un peu de popularité, en allant à contre courant.

      * Pour ceux qui seraient passés a coté du Seigneur des Anneaux, la derniere marche des Ents est la révolte tardive des arbres doués de parole et de pensée, contre un magicien qu n’as d’autre ambition que le pouvoir et la domination. Cette « marche » est un symbole de lutte desespérée. « The Ents are going to war.[…] It is likely that we go to our doom » (“Il est probable que nous courrions à notre perte”)

    • Désolé, quand on lynche des civils sur base ethnique, que l’on soit moine tibétain, trappiste ou militant du KKK, ca me débecte. Alors ne gommons pas les faits déplaisants pour servir un point de vue préconçu. Comme me débecte le fait que l’on oublie comme par miracle ce qu’était le régime féodal dirigé par le Dalaï-Lama ou même ses prises de position récentes (voir mon petit papier).

      Et non, tenter d’un peu analyser la situation avec équité, cela ne fait pas de moi un démago parce que par les temps qui courent, la démagogie consiste justement à hurler avec les loups.

      Les autorités chinoises faussent l’informtion. Exact. (Faut juste admettre qu’on a plus d’images du Tibet que de Guantanamo ou de Bagdad) Et les nôtres ? Quelle place est laissée à chaque point de vue ?

      Pour ce qui est de Mélenchon, je ne partage pas toujours ses choix politiques mais trouve bien étrange les qualificatifs dont on affuble ce politique brillant aujourd’hui qu’il ose affronter la dalai-lamamania.

      Dire que l’on agit en faux-culs en commercant d’une main et manifestant de l’autre, c’est essentiel. Dénoncer la géométrie variable de Ménard l’est au moins autant. Un peu nuancer la lecture made in US (comme celle made in RPC) de l’histoire du Tibet me semble important aussi.

    • Bouraux ??? Qui ??? N’oublier que les medias en France n’ont aucune preuve concrete.On voit que des images de tibetains tabasses les chinois et meme pas 1 mort.
      Est ce que vous faite la difference entre 1 tibetain et 1 chinois ??????? PRIMAIRE........

    • Et si ce qu’il dit était ? As-tu déjà eu l’intelligence de te poser la question ?

    • Je remarquais juste que les propos de Mélenchon risque de lui valoir une cure d’ostracisme semblable à celle qu’a subie Dieudonné. Je n’ai pas dit que l’un ou l’autre méritait ce sort ou que je désapprouvais leurs idées... Donc merci pour la leçon de morale mais vous êtes hors propos.

    • En général, j’apprécie assez bien les analyses de Mélenchon et sa vision de la gauche. Ma principale réserve à propos de lui concerne justement son côté jacobin et hyper-centralisateur. Donc ça ne m’étonne vraiment pas qu’il se fiche comme d’une guigne de la défense de l’identité culturelle tibétaine, dont il faut bien reconnaître qu’elle est aujourd’hui menacée par la Chine (cela dit sans me prononcer sur le dalaï-lama, les moines tibétains ou l’histoire chinoise).

  • Bravo ! merci de nous partage votre idee super !!!

    Je suis chinois, je suis en france, et je suis ravi de voir qu’il y a encore les francais comme vous(et Mr Jean Luc) qui doutent de les propagandes francaises (qui a lieu chaque jour en TV et aux journaux). Bravo !

    Meme sous l’education de gouvernement chinois pendant 20 ans, je suis completement pas d’accord avec les politiques chinoises au tibet. Mais ca n’empeche pas que je contre les separatismes du Tibet. Tibet est une partie de la Chine, FREE TIBET est une notion creee par les USA, sans doute. l’importance geostrategique du tibet a provoque la discussion sur l’independance du tibet, mais, excusez moi, le tibet etait deja une partie de la Chine depuis le 13eme sciecle, soit devant la creation de USA, quelle ironique ! mais ce n’est pas le plus drole.

    Dalai Lama a gagne le grand prix de paix Nobel, c’est un gros scandale de l’histoire humaine. Dalai Lama etait le chef du systeme social du servage au tibet, y avait il le droit de l’homme au tibet en ce moment ? c’est un gros mensonge et scandale qui etait fabrique par les Etats-unis(on peut voir aussi un bouquin au titre de "the shadow of the DALAI LAMA" par Victor & Victoria Trimondi sur internet, addresse internet http://www.iivs.de/~iivs01311/SDLE/Contents.htm)

    Merci encore pour un voix different que les medias francaises, ainsi que les manifestations a paris et les emissions tendancieuses. La France est encore un grand pays grace a vous, les personnes raisonnables !

    Jianbo Li

    Jianbo.liqing@gmail.com

    • Encore une victime du lavage de cerveau de la formidable machine Chinoise. Aucun sens commun. T’as raison, le FBI a tout orchestré ! c’est le americains qui ont tout fomentés !!

      La situation du tibet il y a 50 ans n’as rien a voir avec l’opression Chinoise. Tu vas peut etre me dire que la chine a annexé le Tibet pour "l’eduquer" ?

      Foutaises !

      Les medias francais ne sont peut etre pas tous de confiance, mais c’est justement avec le meme recul dont tu fais preuve pour nos informations que tu devrai prendre celles qui viennent de Chine. (gouvernement qui me fait penser a celui decrit dans 1984...)

      Je cite de nouveau RUE 89 :

      Mais il [Jean-Luc Melenchon] serait plus crédible s’il avait un mot, un seul, pour commenter la condamnation le mois dernier à cinq ans de prison de Yang Chunlin pour avoir fait circuler une pétition sur le thème "Nous voulons des droits, pas des Jeux"...

    • Pour ma part, je partage plus la position de Daniel RIOT sur Relatio.fr que la diatribe de Jean-Luc Mélenchon.

      Le Tibet,les JO,la Chine et les manifs ... Les moutons de Panurge et la flamme olympique.

      Un mythe peut en cache un autre…Derrière le symbolique et l’imaginaire:le réel ! Derrière le dalaï lama et l’esprit de Pierre de Coubertin : Soif d’idéal, déficit de spiritualité et compensation d’un terrible sentiment d’impuissance ...

    • Avec les jeux olympiques, voici venu le moment crucial pour convaincre les dirigeants chinois à ouvrir le dialogue et lutter pour les droits de l’homme au Tibet, en Birmanie et au Darfour. Saisissons cette opportunité.

      La Chine souhaite que ces jeux soient la vitrine d’une nation moderne, puissante et respectable. L’esprit olympique prône l’humanité et l’excellence - nous ne pouvons donc les célébrer en ignorant les souffrances des Tibétains et des autres peuples opprimés.

      Source : Avaaz.org

  • u guys have nothing else to worry about ?? How about "LES SANS-LOGES" in France ???

  • Je dis pour commencer que je n’éprouve aucun racisme vis à vis des chinois, je les trouve par ailleurs forts courtois. En second, j’avais tendance à prendre le parti du boycott, étant persuadée du caractère pacifique du Dalaï-lama, et sachant que les libertés sont entravées en Chine. Suivant par "les fils de mes lectures", j’arrive jusqu’ici. J’ai évolué dans le sens que je pense comme on dit "qu’il n’y a pas de fumée sans feu". Ce billet en plus de celui de L-L.M.me fait prendre conscience que d’autres enjeux cohabitent probablement avec celui-ci. Pourtant, j’ai trouvé aussi une photo compromettante pour le gouvernement chinois, photo où l’on voit des militaires chinois recevoir des "tenues" de moines tibétains.
    Source de la photo : agence gouvernementale des communications britaniques.

    Donc, si en théorie j’ai tendance à penser que chaque parti dit une moitié de la vérité et que la vérité soit à égale distance, dans ce cas précis, je suis obligée de croire aussi ce que je vois.
    Nonobstant que chacun ait sans doute ses raisons de dire ce qu’il dit !!!

  • Même si je partage certaines idées développées dans ce billet je suis scandalisé du message global à savoir : "Ok c’est grave mais le reste ? "
    Il y a toujours, de tout temps et quelques soit le sujet quelqu’un qui nous brandit ce genre de réflexion d’un relativisme qui conduit vers l’attentisme.
    Oui la politique étrangère américaine est une aberration et oui oui oui il y a quantité d’autres gouvernements qui ne font pas grand cas des droits de l’homme et des droits sociaux. ET ALORS ?
    Notre regard critique ne devrait donc s’exercer qu’en un seul lieu à la fois ? il faudrait alors choisir la situation la plus objectivement scandaleuse du moment et tous se focaliser dessus ? c’est une position très confortable, du même confort qu’un cul devant une télé : statique.
    Le cas du Tibet cristallise effectivement les protestations du moment, mais je n’ai pas entendu les gens de RSF demandez l’autonomie du Tibet, mais juste (et je trouve ça d’ailleurs bien soft ) le respect de leurs propres engagements ! Les engagements qu’avait pris en 2001 le comité chinois.

  • Salut François,

    Courtes variations sur tes questions.

    1.Pourquoi boycotter le pouvoir chinois et pas, par exemple, le pouvoir russe ou étatsunien ?

    Pour l’instant il n’y a le boycott ni de l’un, ni de l’autre ni du dernier. Il faudrait prendre des mesures claires au sujet de ces trois pays (et de beaucoup d’autres – dans le concours de l’horreur, tout le monde perd). Quelle est ta position en matière de boycott ? Qui boycotte qui ? Ou quoi ? Comment ? Quand ? Sur quels critères ?

    2.Pourquoi les jeux olympiques sont-ils tellement importants ?

    Tu écris : « Car les jeux olympiques ne sont somme toute qu’un méga-événement commercial et médiatique. » A ce titre ils sont important. S’ils peuvent être utilisés comme tribune contre la marche suicidaire du monde et l’oppression, très bien. Ils doivent l’être car l’esprit JO n’est pas que du flan (voir la charte olympique), bien que pour l’instant, cet esprit ne soit pas très vivace...

    3.Pourquoi le Tibet a-t-il droit à l’indépendance et pas la Palestine ?

    C’est ta position, ou une formulation biaisée.

    Amitiés,
    JB

  • 10.04.2008 par Sage Mario - Que pensez-vous de l’appel au boycott de la cérémonie d��ouverture des JO P��kin 2008 ?

    Oui bien sûr ceci est même une evidence qui ne souffre d’aucune contradiction, et je pense que ce qui c’est passé a Paris capital des DROITS DE L’HOMME cela dans le plus grand respect et à souligner BRAVO, est le début d���une inertie sans précèdent,( Monsieur le Gouvernement Chinois, méditez donc sur votre fameux proverbe un vol de papillon en Chine, je vous laisse penser à la suite qui aujourd��hui prend tout son sens. En ce qui concerne nos commit��s en France, vous avez la fédération des médaillés de la jeunesse et des sports et de la vie associative. Association loi 1901, sur le site Internet je vous recommande, surtout la ligne : "La Féd��ration Française des Médailles de la Jeunesse et des Sports et de la vie associative.

    OBJECTIFS SPECIFIQUES

    Des objectifs sont présentés chaque année à notre Ministère de tutelle.

    Promouvoir le sport et le bénévolat.
    Accompagner les sportifs dans leur reconversion.
    Faire pratiquer le sport au plus grand nombre.
    Susciter un bénévolat au service des sports, dans l’esprit le plus large, le plus ouvert.
    Participer à la promotion des qualités physiques et morales constituant le fondement des activités sportives.

    Mener des actions En collaboration avec les D.R.J.S., D.D.J.S., C.R.O.S., et C.D.O.S. En collaboration avec la Fédération Handisport. En collaboration avec la Fédération du Sport Adapté Prévention santé : lutte contre le dopage, conférences. En faveur des jeunes sportifs en difficulté. En faveur des jeunes en milieu rural en partenariat avec la Fédération Nationale du sport en milieu rural. En collaboration avec la Prévention Routière. Dans les quartiers sensibles. Pour lutter contre les incivilités et la violence dans le sport. Humanitaires. De sensibilisation à la fonction éducative et sociale du sport."

    Après cette riche lecture on a du mal à comprendre qu’ils ne soient pas engagés, surtout qu’ils se disent garant de la bonne image que vehicule le sport, l��education des jeunes, la moral .... et des droits à evoluer sans violence, sans menace et la défence de l’humanitaire. J’ai plusieurs fois interpellé le Président National de notre association que je ne connais pas, je ne l’ai jamais vue, il ne m��a j’amais repondu sur notre position en faveur d’un boycott d’ouverture des JO de Pékin. Bien que moi même membre de cette association, pas rang de prefet !!, mais de vrai divergence quand a nos prises de position respective, en mars 2008 dans le calvados j’avais déja demandé a notre ancien président lors de la remise de certaines medailles de marquer notre opposition, j’ai tout simplement essuyé un refus qui ne souffrait d���aucune méprise, alors j’ai omi d���aller à leur rassemblement. Il faut aussi dénoncer le pourquoi certaines personnes ont intéré à se taire, tous ces postes de Président d’associations loi 1901 sont trés convoités et pourtant la plupart d’entre eux par des gens à la retraite, qui par cette position n’ayant plus rien �� perdre pouraient s’engager à fond dans l’intérêt de vrais valeurs et non pas dans leur seul intérêt personnel. Je me demande ce que L’OLYMPISME leur a enseigné, en tout les cas ils n’étaient pas là avant Paris ni dans les écrits ni verbalement, ni physiquement, ils n’étaient pas là pendant Paris (physiquement absents alors que nos députés étaient là et bien présents dans leurs actions). Ce n���est pas l’information qui manquait !!! Reporters sans Frontières a plus que prot��gé la vraie information au risque de leur vie, merci à vous, et aprés quel sera leurs position.. ?? Ils attendent, il ne faut froisser personne et puis après le mois d’ao��t, en septembre la vie continue, protegeons nos arrières et pas de conviction, surtout pas. Y a t’il des Médailles à reçevoir à défendre les opprimés ??? Parce que si c’est le cas, et qu’ils l’apprennent, hoooo laaaaa pour octobre vous pouvez commencer à préparer les CAMIONS de médailles or s��il vous plait, oui aujourd’hui les valeurs ne font plus recettes pour certaine personne l’entraide spirituelle est tournée vers le veau d’or et l’entraide physique vers le fauteuil de président d’association loi 1901. Moi je suis orphelin d��une famille en grande précarité, élevé a la DASS, aujourd’hui à 42 ans dans une bonne situation sociale, très bien intégré, je vous le dis ces présidents d��association loi 1901 et leur comportement de l’autruche, se compromettent et leur comportement ne m’ont rien appri. Mais surtout et le plus nuisible, c’est que toutes ces personnes velléitères et pédantes vérouillent les portes afin que des gens ne puissent v��hiculer des idéaux ��lévés. Par votre comportement fuyard, vous ne laisserez rien derrière vous. Bonne digestion Monsieur le Président des Médaillés de la Jeunesse et des Sports et de la vie associative loi 1901. Sage Mario médaillé jeunesse et sports Calvados.

  • Pour ma part, jeu le boycotte de toute façon, de fait, car j’ai pas la télé et que les jeux olympiques, qu’ils se passent en Chine, en France ou aux US, sont concrètement la valorisation d’aspects de la vie qui n’ont aucune valeur pour moi : compétition et sponsors. :-)

    On se croirait à la guerre du feu. Ca a coûté une fortune, en argent et en énergie, pour faire se ballader une flamme d’un bout de la planète à l’autre. C’est un des sommets d’un ridicule qui s’installe dorénavant très manifestement et devant lequel de plus en plus de gens ouvrent les yeux.

    Aussi, ce texte présente quelques faits important... c’est pourquoi j’ai un drapeau tibétain à ma fenêtre, car jeu soutiens la libération des humains sous la violence du gouvernement chinois. De la même façon que jeu soutiens le peuple irakien contre le gouvernement US, le peuple américain contre le gouvernement US... et le peuple français contre le gouvernement français. :-)

    L’auteur de l’article demande "pourquoi pas l’un et pas l’autre ?". Moi jeu lui demande "pourquoi pas tous ?".

    Au moment où l’économie s’écroule, l’environnement est au bord d’un changement radical et où une quarantaine de pays vivent une insurrection car les gens ne peuvent plus manger, j’ai hâte que les peuples virent leurs gouvernements, chinois, américains, français, européens, africains et deviennent des adultes avec non pas des "gouvernants" mais des "responsables organisateurs d’un minimum". Ma vie, c’est pas les oignons des politiciens ! Jeu suis assez grand pour m’en occuper seule. Quant à la "chose publique", elle peut être géré autrement, libre des idéologies et autres morales de droite ET de gauche.

  • Le 4 avril, les athlètes français avaient annoncé leur intention arborer un badge appelant à "un monde meilleur" et représentant les anneaux olympiques au-dessous du mot France, à l’occasion des Jeux de Pékin.

    Lire la suite

  • Editorial. AlterEchos n°249 - Actualités du 11 au 25/04/08.

    On reproche à la Chine de ne pas tenir son engagement moral d’améliorer sa situation en matière de droits humains et de se contenter d’empocher les dividendes du grand show olympique. Tout le monde s’y met, y compris en bon dernier Jacques Rogge, patron du Comité international olympique (CIO), le grand argentier de l’affaire.

    On reproche – mais plus beaucoup – au CIO d’avoir misé sur ce canard boiteux de la démocratie. On fustige les procédures opaques pour désigner les villes olympiques (c’est même faire beaucoup d’honneur que de parler de procédures…). Et on l’accuse, à raison, de n’écouter que les multinationales partenaires qui instrumentalisent à outrance cet « idéal olympique » déjà tant décrié.

    Lire la suite

  • Aucun pays au monde n’osera boycotter les jeux de Pékin ! C’est la poudre aux yeux. Tous les pays veulent faire les affaires avec la Chine. Qui ne voit pas qu’on tue en Chine, aux USA et ailleurs ?

  • Avec un article de fond sur la Chine d’aujourd’hui par Ursula Gauthier, ainsi qu’un entretien avec les sinologues Marie Holzman et Jean-Luc Domenach.
    L’hebdomadaire dresse la liste des dix menaces du nouvel empire, parmi lesquelles évidemment la disparition programmée des "minorités" tibétaine, ouighoure ou mongole sous le rouleau compresseur du colonialisme chinois.

    A mentionner aussi, sur le blog de Vincent Jauvert, une interview de Liu Xiaobo
    , dissident chinois et l’un des signataires de l’appel au gouvernement chinois pour un dialogue avec le Dalaï Lama .

    Extrait :

    - Est-ce que le gouvernement (chinois) réagit à la pression du monde extérieur ?
    - Oui. Sans elle, la situation des droits de l’homme serait bien pire.

  • C’est la première fois que je lis un billet intelligent sur ce problème depuis qu’il est survenu.

    Comme je le faisais remarquer sur un autre blog, boycotter les JO d’Atlanta ou los angeles n’a à ma connaissance traverser l’esprit de personne à l’éopque. Le gouvernement chinois est surement très brutal et fort peu sympthaique. Mais ils m’ont l’air d’enfants de choeur à côté du pouvoir états-unien. La démarche de reporter sans-frontière est profondément injuste.

    Il se développe par ailleurs une espèce de racisme anti-chinois assez insupportable.

    JD

  • Que dire,cela est malheureux qu’il faut prétendre boycotter les jeux ne réagit pas avant mais toujours après,nous avons laissés Hitler puis Bush en détruisant l’Irak,nous européen pensons que nous sommes les modèles à suivre en donnant toutes ces morales.Pourtant nous avons détruits.Certes par rapport à avant cela est mieux.Les droits de l’homme ne sont même pas entièrement appliqués dans notre société.Pendant que nous sommes là bien assis en réagissant sur les faits divers,plus de toutes les 3,6 secondes, une personne meurt de faim et ça personnes faits des manifestations ou la une des journaux.

  • Pourquoi personne n’écoute la voix du peuple chinois ? quand le peuple chinois manifeste contre cette injustice médiatique occitentale, vous dites que le peuple chinois est manipulé, que c’est du nationalisme.

    Si c’est pour le bien de ce peuple, il faut l’écouter, le soutien du peuple chinois à son gouvernement est cette fois-ci sincère et spontané !
    Il ne faut pas parler juste pour parler, il faut savoir de quoi vous parlez ! Sinon c’est du delire !

    Le droit de l’homme est votre dernière arme pour attaquer la Chine ? La Chine vous entend, la situation du droit de l’homme est entrain de s’améliorer, mais cela ne peut pas se changer du jour au lendemain, il faut lui laisser du temps.

    Je soutiens la Chine, je soutiens JO, je soutiens Mélenchon !

  • Vous n’avez décidemment rien compris, c’est pas parcque les palestiniens n’ont pas leur indépendance que le tibet ne doit pas l’avoir non plus !!!!! Dans ces cas là, c’est normal qu’une personne qui gagne 100E par mois en donne 50 à l’état vu que celui qui gagne 1M donne 500 000 !!!! LOL $$$$$$$ Quand on voit de quoi on est entourés...... cela ne m’étonne plus, mais ne m’empeche pas de réagir, positivement !!!!!!!! Bande de cons !!!!!!!! et d’avoir boycotter cette putain de course au pouvoir !!!!!!!